AAFL, 65 rue des Cités, 93300 Aubervilliers lll T.01.48.11.02.30 lll contacts
 

 

Éditorial

par Yvanne Chenouf
(éditorial des Actes de lecture n°126 - juin 2014)

On savait la télévision, les jeux vidéos, les réseaux sociaux soupçonnés de pourrir la jeunesse, mais qui aurait pu penser qu'un bain burlesque (Tous à poils !) ou qu'une partie de touche-touche entre bambins (Les chatouilles) allait provoquer une telle panique ? On croyait la censure d'un autre temps quand, par exemple, en 1843, le député Champuys-Montlaville dénonçait les romans-feuilletons ("(« Au lieu de vivre tout simplement suivant la vieille mode du genre humain sur le sol, au milieu des joies et des labeurs alternatifs de la vie réelle, on vit dans le monde idéal (...), on se met à mépriser l’habit, l’outil, le cabinet, l’étude, la maison de son père, et on n’aspire plus qu’à quitter son modeste patrimoine, pour aller se précipiter dans les hasards et dans les flammes des grandes villes..., dans des fêtes que je ne qualifierai pas et des théâtres dont la licence est proverbiale. ») ; ou quand dans l’entre-deux-guerres, on accusait le cinéma (et ses images en mouvement) de pousser à confondre fiction et réalité et les gangsters des écrans d’enfanter les délinquants ; ou quand, en 1946, 31000 mineurs ayant été jugés par les tribunaux pour enfants (trois fois plus qu’en 1936), magistrats, ecclésiastiques, travailleurs sociaux, enseignants n’hésitaient pas à dénoncer la place donnée dans la presse aux faits divers, accusant les images de souligner « des détails scabreux ou morbides » et de renforcer les effets toujours prégnants de la guerre sur les esprits. Après avoir observé la presse américaine et après des débats houleux à l’Assemblée, le groupe communiste avait obtenu le vote d’une loi (16 juillet 1949) destinée à lutter contre les mauvaises publications et à promouvoir « les beaux textes du riche patrimoine littéraire de la France et les grandes œuvres de la littérature étrangère ». À la volonté de protéger les enfants s’ajoutait celle de défendre les écrivains français contre l’impérialisme de la presse étrangère.
Quand un lien réciproque semble établi entre l’écrit et l’éthique, deux stratégies se combinent toujours pour protéger les populations vulnérables (le peuple, les femmes et les enfants) : surveillance à la source (contrôle, régulation par les lois, les discours) et éducation des usagers (développement de bibliothèques sélectives).
Plaisir de lire, oui, mais pas n’importe comment et pas avec n’importe quels « livres » ! Car il faut toujours endiguer cette fâcheuse tentation du peuple (des femmes et des enfants) à assouvir son « mauvais goût » inné ! En réalité, le mépris masque mal la crainte de voir ces consommateurs tirer un pouvoir identitaire (et contestataire) à travers des pratiques évidemment immatures. Concernant la jeunesse, le discours se dramatise. Ne sont-ils pas notre avenir ? Alors, les politiciens prétendent prendre le problème en mains, les parents exercer leur responsabilité, l’opinion exiger la moralité, cette façade autoritaire organisant la diversion plutôt que l’analyse. Mais l’Histoire finira toujours par réhabiliter les objets incriminés : si la bande dessinée, mais aussi le fantastique, la science-fiction, ont longtemps été accusés de magnifier la force physique au détriment de la force intellectuelle, ces genres tiennent aujourd’hui salon.
Lire la suite



Plus de renseignements et pré-inscription



GROUPES LOCAUX

Participer à un groupe local, c’est la possibilité de faire converger les efforts de toutes celles et ceux qui veulent promouvoir des rapports plus efficaces avec les écrits (enseignants, bibliothécaires, formateurs, syndicalistes, militants…) en partenariat parfois avec des structures associatives, des collectivités locales…

puceGL13 : nouvelle programmation en septembre

puceAL31 : nouveaux rendez-vous du groupe local dès septembre...

puceGL34 : nouveau programme dès septembre

puceAL69 : nouveaux rendez-vous du groupe local dès septembre...

puceALEPH 92 : nouveaux rendez-vous du groupe local dès septembre...

lettres
N°126 - juin 2014al126
sommaire / s'abonner

Des Lecteurs à l'œuvre,
une collection de DVDs


Maki Mococo

Poussin Poussine

Arrête tes clowneries

Explorateurs de légendes

Une fin de loup
Partager sur Facecbook. Partager sur Twitter.transparentPartager avec un ami.

accueil lll contacts lll mentions légales lll plan du site